Être producteur
Eco-Responsable, c’est :

1

FAVORISER LA BIODIVERSITÉ EN VERGER

• Réalisation de diagnostics agro-environnementaux des exploitations : recensement et description des milieux naturels afin de mieux les gérer et les préserver (haies, bandes enherbées, fossés…).

• Développement de la faune auxiliaire et des insectes pollinisateurs en plantant de haies multi-espèces (3,9 km ont été créées et 12.5 km sauvegardées et entretenues).

• Respect des insectes pollinisateurs (abeilles domestiques et sauvages, bourdons…) : utilisation de produits avec le label abeilles pendant la floraison, apport d’eau pour les ruches, …

• Depuis 2010, installation des abris à insectes auxiliaires et à chauves–souris dispersés dans notre bassin de production (programme du Conseil Départemental de l’Hérault).

• Installation dans nos vergers, de nichoirs à mésanges (oiseaux insectivores) : 160 en 2016. Un couple peut consommer jusqu’à 10 000 insectes de la nidification à l’envol des petits.

2

PRIVILÉGIER DES MÉTHODES DE LUTTE BIOLOGIQUE

• 100 % de nos producteurs utilisent des produits de bio contrôle (homologués en Agriculture Biologique) pour lutter contre les ravageurs. Ex : carpovirusine, B.thuringiensis, nématodes auxiliaires, etc.

• 100 % de nos producteurs privilégient la faune auxiliaire comme moyen de lutte contre les ravageurs : Les coccinelles et autres auxiliaires contre les pucerons, des acariens prédateurs contre l’araigné rouge.

• Généralisation de la confusion sexuelle comme moyen de protection contre le ver de la pomme : des diffuseurs de phéromones sont accrochés dans les arbres pour désorienter les papillons mâles qui ne parviennent pas à trouver les femelles. Sans accouplement pas de larves, donc aucun ver dans les pommes !

3

RAISONNER LES INTERVENTIONS EN VERGER

• Tous nos producteurs utilisent un ensemble d’outils pour limiter les interventions phytosanitaires : observations en verger des parasites et champignons et respect des seuils d’intervention en fonction de la présence des insectes auxiliaires, bulletins d’avertissements, modèles biologiques, pièges à insectes.

• Formation interne des producteurs aux pratiques de l’agro-environnement : 15 jours de formation par an concernant 30 producteurs.

• 10 stations météo pour alimenter les modèles prédictifs des attaques (champignon de la tavelure, papillons du carpocapse) et piloter l’irrigation sont reparties sur l’ensemble du bassin de production.

• Des parcelles de référence sont équipées de capteurs au sol pour mesurer la disponibilité en eau. D’autres capteurs mesurent la variation du diamètre des branches pour identifier le stress hydrique. Ces capteurs permettent de raisonner l’irrigation de l’ensemble des vergers des adhérents concernés.

• 100 % de nos producteurs gèrent la fertilisation à partir d’analyses de sol, de feuilles, de rameaux.

• Suivi approfondi de l’azote dans le sol à l’aide de l’outil Nitrachek qui permet d’ajuster les quantités apportés aux besoins des arbres et fractionnement pour éviter les pertes dans l’environnement (lessivage).

• Développement du désherbage mécanique, qui représente déjà 50 ha (action en forte progression).

4

RÉCOLTER LES POMMES À LA MAIN À MATURITÉ OPTIMALE

• Un analyse systématique de la maturité des fruits est réalisée à chaque parcelle afin de cueillir à maturité optimale quand les arômes se sont développés.

• Récolte en plusieurs passages des fruits qui arrivent à maturité (jusqu’à 7 passages en Reine des Reinettes®).

5

GARANTIR LA TRAÇABILITÉ DU VERGER AU POINT DE VENTE

• Tous les lots de fruits sont identifiés du verger à l’emballage.
Une traçabilité stricte permet de connaitre l’origine de chaque lot vendu et leur itinéraire cultural.

6

FAIRE CONTRÔLER LE RESPECT DE CES BONNES PRATIQUES PAR UN ORGANISME EXTERNE ET INDÉPENDANT

• D’autres cahiers de charges sont certifiés afin de répondre aux attentes des différents marchés : Globalgap, Florette, Tesco Nurture, Albert Heijn, EQC, Leaf, Agriculture Biologique…

100 % de nos producteurs adhérents à la charte nationale Vergers Eco-Responsables et la charte régionale Sud Nature.
7

ÊTRE OUVERT À A SOCIÉTÉ:
RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE DE L’ENTREPRISE

• Chaque année, plusieurs producteurs ouvrent leurs exploitations au public lors de journées vergers ouverts ou lors de visites d’écoles.

• Participation au programme bassin versant de l’Etang de l’Or.

• Fête annuelle de la pomme à Saint Just.

• Développer un bon voisinage compréhensif entre arboriculteurs et autres habitants.